AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Edoras

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Milianne
°• Kensai'Membre
avatar

Féminin Nombre de messages : 129
Age : 28
.: Ton forum, c'est quoi? :. : The Else World
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Edoras   Sam 8 Mar - 17:43

Nom : Edoras
Adresse : http://edoras.xooit.org
Administrateur : Edoras (Compte principal)
Type de forum : Futuriste
Bouton :

Histoire : Vu la taille, je la poste pas ici, mais vous pouvez la lire ici.

Concept

Très souvent, les choses ne se passent pas comme prévues. Bien souvent, le plus insignifiants des petits détails oubliés sera celui qui changera tout.

Dans les rues de la ville, le silence régnait en maître. Pas la moindre petite souris ne semblait vouloir déranger ce calme. Le vent était aussi inexistant que possible, laissant tout la place à aucun son. Les quelques patrouilles militaires qui faisaient leur ronde de surveillance en cette nuit du 25 décembre semblait aussi silencieux, aussi discrètes qu’un fantôme. Ceux qui décidèrent de ne pas participer au Bal Blanc devaient être bien emmitouflés chez eux ou alors bien occupé pour ne pas faire la moindre agitation à L’extérieure.

Tout était trop beau pour durer toute la nuit. Dans la noirceur, des cris finirent par retentirent au milieu de la ville. Un simple petit détail oublié qui portait le nom d’«humain » avait tout fait s’embraser.

Pendant toute une longue et pénible nuit, une émeute fit rage dans Edoras. Ce qui débuta par une simple opposition au fait d’être coincé comme des rats dans une salle où un meurtrier se cachait avait fini par se répercuter sur toute les dimensions de la vile. Innocents, révolutionnaires, militaires, personne ne fut réellement épargnée, augmentant ainsi le nombre de blessé et de mort durant cette période de ténèbres.

Toutes les heures qui passèrent ne firent que diminuer le pouvoir que détenait Shawn. Au fur et à mesure que ‘heure avançait, la majorité des civils et mêmes quelques militaires en eurent assez de son comportement mégalomane et de sa dictature. Guidé par la haine, un petit groupe parvient à s’introduire dans la luxueuse résidence du dictateur. Sans aucun remord, le fils chéri de Shawn, Narcisse Angel, fut exécuté, d'une balle dans la tête, sous les yeux de son père, avant qu’une personne fasse la même chose avec lui, mais dune balle en plein cœur. Bientôt, cette famille n’allait faire partie du passé, un passé qui devait être oublié au plus vite. Il ne restait qu’une seule et unique personne à éliminer, Maeva Siseley, la fille de Shawn. Quand elle vit le groupe défoncer la porte de sa chambre, elle comprit ce qui se passait. Un sourire ne put s’empêcher de prendre place sur ses lèvres pendant un bref instant. Les gens avaient enfin comprit à qui ils avaient affaire. Il était temps. L’un des hommes braqua son arme sur elle, mais elle n’avait pas l’intention de se faire abattre comme un simple chien. Elle allait devoir trouver le prix de sa vie et elle savait exactement comment faire. Avec la mort de Shawn, s’envolait aussi tous ses secrets. Avec la mort de Narcisse, s’envolait tout ce qui était important de savoir. Il y avait bien des dossiers dans son bureau, mais il restait toujours des questions auxquels un petit bout de papier, un ordinateur ne pouvait pas répondre.

Parallèlement à cette émeute, à l’autre bout de la ville, les choses n’allaient pas mieux du côté des Saïjyns. Nul ne savait ce qui s’était exactement passé, mais une personne avait introduite un virus dans le système d’exploitation du vaisseau. Cela avait fait en sorte de verrouiller toutes les portes du vaisseau, empêchant toute intervention humaine dans un bref délai. Astuces et ingéniosités avaient été de requises pour ouvrir les portes, mais, entre temps, à l’abri de tous les regards, le virus avait produit un court-circuit dans la matrice principale du vaisseau, entraînant l’enclenchement de l’autodestruction du vaisseau.

Malheureusement, vu l’âge et l’état de l’appareil, personne ne savait comment réussir à l’arrêter. Le commandant dut alors ordonner de quitter le vaisseau et de s’éloigner le plus possible. Avec quelques personnes, il resta le plus longtemps que le temps le leur permettait pour sauver le plus des gens qu’ils pouvaient, mais des vies durent être abandonnées. C’était come pour une bonne partie du matériel, mais cela avait bien peu de valeur comparé au prix d‘une vie humaine.

La nuit était silencieuse et allait bientôt laisser place au jour. Au beau milieu du désert, s’éleva, haut dans le ciel, un champignon de fumée. L’onde de choc ne tarda pas à se faire sentir, balayant tout se qui se trouvait sur son passage, soulevant le sable à des kilomètres au dessus du sol. Lorsqu’elle atteignit la ville, sa force était moins puissante, mais en arrivant par l’est, elle frappa de plein fouet une vieille zone abandonnée de la ville, touchant une vieille usine de produit chimique. La réaction fut imminente. L’usine explosa à son tour, détruisant la majorité de la zone abandonnée et elle toucha même la ville. Malheureusement, cette explosion libéra les produits chimiques qui étaient conservé à cet endroit et, ensemble, ils formèrent une réaction chimique. En quelques heures, grâce au vent violent, un épais nuage toxique recouvrait le ciel, créant, par la même occasion, des interférences avec le matériel électronique. Quelques vaisseaux qui faisaient une reconnaissance s’écrasèrent violemment au sol. Le même phénomène sembla empêcher la plupart des appareils de fonctionner efficacement.

Les jours qui suivirent furent catastrophiques. L’émeute s’était terminée au moment où l’explosion se fit sentir, mais ce n’était pas pour autant que la ville était redevenue bien calme. Sans gouvernement, plusieurs personnes tentèrent de faire régner leurs lois, mais ce fut sans succès. Si les choses continuaient de cette manière, Edoras allait être bientôt qu’un vague souvenir. Par chance, les quatre plus grandes familles de la ville, guidée par Maeva Siseley, décidèrent de s’unir pour former le nouveau gouvernement, la Sphère. La tâche n’allait pas être facile, mais avec un peu plus de démocratie et de liberté, la chose allait être possible.

Pendant tout le temps où la confusion fit rage dans la ville, les Saïjyns ne firent rien pour prendre le contrôle de cette planète. Le clan avait subis de lourds dommages et ça aurait été suicidaire. Ils se contentèrent donc de se chercher un nouvel endroit pour vire et il fut découvert sous leur pieds. Les égouts de la ville allait être parfaite pour surveiller les choses et pour fuir discrètement.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elseworld.forumsactifs.com
Mazard
°• Kensai'V.I.P
avatar

Féminin Nombre de messages : 120
Age : 25
Date d'inscription : 23/03/2008

MessageSujet: Re: Edoras   Dim 20 Avr - 12:35

Hello ! 65

Tout d'abord: j'adore le design de ton forum, très soft, soigné, tout ce qu'il faut. :p
Je trouve le concept très original !
Ton forum a été classé. N'oublie pas de nous en donner des nouvelles de temps en temps. 63
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Milianne
°• Kensai'Membre
avatar

Féminin Nombre de messages : 129
Age : 28
.: Ton forum, c'est quoi? :. : The Else World
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Edoras   Dim 27 Avr - 16:04

Présentement, il y a une discussion sur l'avenir du forum. C'est tout ce que je peux dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elseworld.forumsactifs.com
Milianne
°• Kensai'Membre
avatar

Féminin Nombre de messages : 129
Age : 28
.: Ton forum, c'est quoi? :. : The Else World
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: Re: Edoras   Dim 18 Mai - 16:03

Le forum est désormais fermé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elseworld.forumsactifs.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Edoras   

Revenir en haut Aller en bas
 
Edoras
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
.:Kensai'Génération:. :: + Le coin des Odeurs + Là où ça sens pas bon les pub moisies« :: » Le placard à Balais-
Sauter vers: